Portail des CMCAS

L'actualité de proximité de toutes les CMCAS

Communication du Président de la CMCAS

Cher.e bénéficiaire,
Les Organisations Syndicales CGT, CFE-CGC et FO du Conseil d’Administration de la CMCAS Chartres Orléans souhaitent vous alerter, sur le projet gouvernemental de la réforme des retraites et de notre régime spécial des IEG.
La suppression de notre régime spécial remet en cause le statut particulier des actifs et inactifs. Par voie de conséquences :
POUR LES ACTIFS :
  • Remise en cause de notre système de sécurité sociale et de notre mutuelle
  • Remise en cause du tarif particulier
  • Remise en cause des rémunérations complémentaires
  • Remise en cause du financement de nos Activités Sociales (y compris celles de proximité)
POUR LES RETRAITES :
  • Fin du tarif particulier
  • Fin de la prise en charge CSMR par les Activités Sociales
  • Exclusion du statut: plus d’accès aux Activités Sociales, plus d’Activités de CMCAS, de la CCAS, d’Action Sanitaire et Sociale etc…
  • L’alignement sur le régime général et ses conséquences
Ne soyons pas dupes, cette casse n’améliorera en rien  les conditions sociales des plus démunis. Nous considérons que nous sommes dans un moment crucial pour l’avenir de notre régime particulier, donc de notre statut.
Cette nouvelle dégradation du service public (sans parler des projets Hercule et Neptune qui arrivent à grands pas pour éclater encore un peu plus, le secteur électrique et gazier), ne sera pas sans impact sur notre vie.
Faire reculer le gouvernement sur ce projet de retraite par points ébranlerait incontestablement la dynamique de casse sociale et ouvrirait une brèche en faveur de la défense des services publics, des droits de leurs salariés et retraités.
Nous sommes à un tournant décisif pour notre avenir et celui de nos enfants et sans l’implication de TOUTES ET TOUS, nous y perdrons TOUS.
Il est temps de ne plus regarder ce qui se passe mais de rejoindre toutes les actions proposées autour de chez soi en particulier, pour cette semaine, les 23 et 24 janvier prochains.